Episode 201 « Frères ennemis », « Back off Mary Poppins »

  • Réalisateur: Pamela Fryman – Producteurs: Michael Collier & Mark Roberts
  • Scénaristes: Lee Aronsohn & Susan Beavers – Histoire de: Chuck Lorre
  • Première diffusion aux États-Unis: 20/09/2004 – Première diffusion en France: Inconnue
  • Guest-Stars: Bobby Cooper (lui-même), Elvis Costello (lui-même), Sean Penn (lui-même), Harry Dean Stanton (lui-même)

Charlie reçoit ses amis chez lui et demande à Alan de quitter la maison pour qu’ils soient tranquille. Il est également exclu par ses propres amis qui sont tous chez sa femme. Situations complexes à gerer pour Alan…

Charlie et Jake regardent le football américain en compagnie d’Alan. Jake perd un pari et demande à son père de lui donner son argent de poche pour payer le pari à son oncle. Après qu’Alan ait vu ça, il fait la leçon à Charlie et Jake. Charlie perd alors le pari qu’il avait fait avec son neveu sur la réaction qu’Alan aurait.

Les frères Harper en viennent à parler de leur soirée et Charlie demande à son frère d’aller se prendre une glace une fois qu’il aura ramener Jake chez sa mère. Alan lui demande alors le nom de la fille qui va venir ce soir mais Charlie lui avoue que c’est un groupe d’amis à lui qui va venir et qu’il ne veut pas que son frère s’incruste dans la soirée. Alan, après la description que Charlie a fait de la soirée, en déduit qu’ils forment tous un groupe de parole. Lorsque Charlie évoque les raisons de son refus de voir son frère rester (il ne le considère pas comme un ami car on le lui a imposer), Alan se sent frustrer et en veut énormément à son frère.

Alan amène son fils chez Judith. Encore perturbé, il demande à son ex-femme se elle le considérait comme un ami auparavant. Elle lui annonce alors qu’elle ne peut pas parler car elle reçoit des amis: Sandra et Howard qui sont en fait des amis d’Alan qu’il a présenté à son ex-femme. Cependant, celle-ci refuse qu’Alan aille les saluer.

La scène suivante se passe chez Charlie avec son groupe d’ami qui est composé de Sean Penn, Elvis Costello, Harry Dean Stanton et de Bobby Cooper. Ils se racontent leur problèmes dont Elvis Costello se sert pour faire ses chansons dont l’un des textes lui aura valu un Grammy… Chacun son tour raconte donc tout ses problèmes et c’est à ce moment là qu’Alan arrive et commence à raconter lui aussi ses problèmes. Charlie le vire et raconte alors à ses amis pourquoi Alan lui en veut et notamment le fait qu’il pense qu’ils forment un groupe de paroles. C’est alors que ses amis lui avoue qu’il n’y a que lui à pas penser ça et qu’il devrait soutenir son frère.

Alan quant à lui est dans sa voiture à appeler un de ses amis mais lui aussi se trouve chez Judith ce qui éxaspère Alan. Charlie parle à son tour dans son groupe de paroles et évoque son problème: il était le plus vieux dans un bar et qu’il sent la concurrence des jeunes. Mais le groupe de parole pense qu’il devrait plutôt parler de son frère. On retrouve alors Alan, toujours au téléphone et c’est à ce moment-là que Rose le rejoins dans la voiture et qu’ils commencent à parler.

Charlie raconte les problèmes qu’il a avec Alan et ce qui l’énerve en lui. Le groupe de parole lui recommande alors d’appeler Alan pour qu’il les rejoigne. Alan, vexé, ne veut pas céder désormais seulement Rose fait savoir qu’Alan est dans le garage en klaxonnant plusieurs fois. Alors qu’Alan a refusé de rejoindre Charlie pour rester avec Rose, elle le laisse en plan. Alan décide donc d’aller dans le salon. C’est au tour d’Elvis qui raconte ses problèmes d’angoisse ce qui vaut une réplique mémorable d’Alan (que je vous laisse découvrir). Cela lui vaut le refus des autres membres du groupe qui veulent désormais le virer. Charlie le soutient mais Alan a besoin de s’exprimer et il raconte les misères que son frère lui à faire subir. Après un câlin entre les deux frères, Elvis chante une de ses compositions mais Alan donne son point de vue sur leur choix de carrière ce qui lui vaudra l’honneur de revivre une scène de son enfance…

On apprend que Charlie n´apprécie pas Alan car Charlie a toujours été le bouc-émissaire de ce qui arrivait à Alan.

La réplique la plus idiote

Alan : « You don´t consider me a friend ?  »
Charlie : « A friend is someone you choose, a brother is someone you get »